dimanche 8 juin 2008

ENTRAINEMENT A LA MARCHE

Faucheur

L'objectif est d'améliorer la vitesse et le périmètre de marche. 
Le moyen est le chronomètre.

L'hémiplégique fauche parce qu'il ne peut pas relever le pied, il balance alors sa jambe tendue sur le côté.
Son centre de gravité se déplace de droite à gauche en fonction de la largeur du pas plégique qui ne se pose pas sous le pubis.
Steppeur

L'hémiparétique steppe pour la même raison mais comme lui a un peu plus de commande il plie le genou pour passer le pied, ce qui est moins rentable car il s'effondre sur le pas antérieur.  
Son centre de gravité se déplace de haut en bas. Après chaque attaque de pied plégique, la jambe saine doit relever très vite le centre de gravité de 3 ou 4 cm. Au bout de mille pas c'est un escalier de 30 mètres de haut que l'hémiparétique a monté!!!

faucheur rehausseur
D'autres montent sur la pointe du pied valide pour passer le membre spastique tendu.

On ne peut pas "corriger" le fauchage et le steppage en marchant. Il ne faut même pas essayer. Le cerveau humain ne peut pas se concentrer sur plusieurs tâches à la fois et fauchage et steppage sont des réponses à des déficiences des releveurs du pied. L'objectif est d'améliorer le rendement de la marche et non de conformer le patient au schéma de marche du kiné.
- travail statique sur polygone http://neurokinesitherapie.blogspot.com/2008/06/polygone-de-marche-34-capacits.html - travail équilibre unipodal http://neurokinesitherapie.blogspot.com/2008/06/unipodal-30-capacits.html  
Si l'on ne peut rééduquer la marche par la correction, que faisons nous?  
De l'auto-organisation par entraînement.
Nous cherchons simplement à étirer le périmètre jusqu'au kilomètre. Ensuite nous essayons de nous rapprocher le plus près possible du 5 km/h. Et si l'on peut on accélère encore jusqu'à la course! Le meilleur bombardement proprioceptif, c'est d'augmenter le nombre de pas. petit à petit les automatismes vont ajuster les pas dans le sens de la meilleure rentabilité. (à condition de préserver les amplitudes par des étirements de fin de séance) L'hémiplégique fait son km marche comme Anquetil faisait les contre la montre: "je pars à fond, au milieu j'accélère et je finis au sprint"! L'hémiplégique ne peut pas doser sa vitesse. C'est à fond! il y a des hémiplégiques à 1km/h, à 2km/h, à 3 à 4 à 5. C'est l'entrainement et la rééducation posturale qui vont permettre ou pas d'accélérer la cadence! cliquez sur les liens pour plus de détails: http://neurokinesitherapie.blogspot.com/2009/09/correction-de-la-marche-ou-entrainement.html

Aucun commentaire:

Détails et principes de Rééducation Seg Pos Marche

Qui êtes-vous ?

Nous sommes huit kinésithérapeutes bordelais, nous voulons promouvoir la rééducation neurologique en libéral. Francis Laurent.